GOINGWEST

Le Webzine du Projet52

CALIFORNIE

THE

GOLDEN

STATE

Nous survolons l’Atlantique et les paysages désertiques de l’Ouest américain avant de découvrir Los Angeles du ciel après 11 heures de de vol. Il est temps. Nous sommes impatients de poser le pied sur le sol américain « once more ».
LA, c’est une ville gargantuesque, très, très, très, très loin de Foix ou même Paris ! Quand je pense qu’en 1900 il y avait plus d’habitants à Toulouse qu’à Los Angeles. Aujourd’hui, la mégalopole s’étire sur 71 kilomètres du Nord au Sud et 47 d’Est en Ouest. C’est simple, après New-York, c’est la deuxième plus grande ville des States. On y parle 120 langues et dialectes dans 84 quartiers. Qui dit mieux ?
Les lieux touristiques sont nombreux, nous en traversons quelques uns, notamment l’avenue des Etoiles et le Sunset boulevard qui conduit aux maisons de stars. Mais nous les fuyons rapidement. En revanche, on se régale à remonter la plage Will Rogers jusqu’à Santa Monica, les pieds nus dans l’eau froide de l’infini Pacifique. Nous découvrons également, en dehors des sentiers battus, Venice Beach et ses incroyables canaux qui ressemblent, à s’y méprendre à ceux de Venise.

NEVADA

THE

SILVER

STATE

Il est plus de 23h lorsque, à la gare routière de Los Angeles on nous indique que nous avons lamentablement loupé notre bus. Panique. Les prochains bus sont complets et nous, nous devons rallier Las Vegas dans 7 heures car nous y avons une correspondance ! L’avion, c’est hors de prix. Le train ? Quel train ? Y’en a pas … Reste la location ! A l’arrache, sans téléphone, juste avec nos iPods nous trouvons une Jeep Renegade que je conduirai jusqu’au Nevada, non-stop. Toute la nuit ! Le temps est chaud et sec. La lune est pleine ; elle illumine des paysages désertiques que l’interstate 15, toute droite, coupe en deux. Devant nous … plus de 450 kilomètres et au bout de la route : Las Vegas. La ville qui ne dort jamais. Un puits de lumière dans le désert et la nuit. Nous arrivons à 4h du matin, déposons la voiture à l’aéroport à un bout de la ville et regagnons la gare routière à l’opposé pour prendre le bus qui nous amènera, dans une dizaine d’heures dans l’Utah ! L’aventure vous avez dit ?

UTAH

LIFE

ELEVATED

Lors de mon passage dans l’Utah l’année dernier, j’avais été frappée par la diversité des paysages (montagneux, désertiques et forestiers) et la beauté des terres rouges. C’est toujours aussi incroyable. Je reprends le volant : ça y est, c’est la conquête de l’Ouest.
5 parcs  nationaux sont dans l’Utah. Nous n’avons malheureusement pas le temps de tous les découvrir mais nous en verrons un qu’il ne faut pas manquer : Le Parc national des arches connu pour son incroyable concentration de « ponts » façonnés par l’eau et le vent, et notamment la Delicate Arch, emblème de l’Etat, que l’on voit sur toutes les plaques d’immatriculation. Nous y passons plusieurs heures et après 4 jours passés aux Etats Unis, c’est une bonne entrée en matière !

ARIZONA

THE

GRAND

CANYON

STATE

Alors que l’année dernière j’avais eu la chance de découvrir le Grand Canyon depuis le Sud, cette année, nous mettons cap au Nord. L’expérience est vraiment différente. Du North Rim, nous sommes en plein coeur du canyon sculpté par la force de la rivière Colorado, dont les roches les plus anciennes ont plus de 1 milliard d’années !
Nous sommes 300 mètres plus haut que le South Rim et, en bons montagnards que nous sommes (Merci à la terre courage Ariégeoise), nous décidons d’escalader un rocher pour observer, d’un peu plus haut, cette merveille de la nature !
Les nuages s’assombrissent, l’orage gronde dans le ciel. Se rapprochent. Nous quittons notre nid d’aigle. Pendant un instant nous étions seuls au monde !

NOUVEAU-MEXIQUE

LIFE

OF

ENCHANTEMENT

Tout comme ses voisins l’Utah, le Colorado et l’Arizona, le Nouveau-Mexique fait partie des états du Four-Corners (« quatre coins ») . Situé sur le territoire Navajo c’est le seul endroit aux Etats-Unis où 4 états se touchent. C’est unique. C’est historique. Et c’est ben fun de faire le tour de 4 états en 10 secondes chrono ! Epuisés de notre journée sur la route, nous passons la nuit à Farmington et demain : Colorado !

COLORADO

COLORFUL

COLORADO

Danny et Shirley ! Vous vous souvenez ? C’est ce merveilleux couple qui m’avait demandé de faire du « home sitting » alors qu’ils s’offraient deux semaines de vacances en Europe. A leur retour, une improbable complicité nous a immédiatement liés et une merveilleuse relation s’est naturellement installée. Depuis, nous sommes restés en contact, quasi quotidiennement et il n’était pas question de ne pas passer les voir. Pour dire vrai, j’attendais ce moment avec beaucoup d’impatience. Retrouver Shirley et Danny c’est retrouver de la famille ! Ce 4 septembre, midi semble tarder … Enfin, nous nous jetons dans les bras les uns des autres et nous retrouvons comme si nous ne nous étions jamais quittés.
Cédric et moi aidons à fignoler quelques travaux dans leur maison et en échange ils s’occupent de nous comme des princes, nous baladent dans l’arrière pays, nous font traverser montagnes, canyons, rivières et plaines. Le coloré Colorado tient toutes ses promesses !
9 jours, 9 nuits : il est (déjà) temps de repartir. Une fois de plus, les au-revoir sont un crève-coeur. Mais je le sais. Je reviendrai.

IDAHO

FAMOUS

POTATOES

Il nous faut 2 jours et 3 bus différents pour atteindre Idaho Falls où rien ne nous incitait à faire halte : ni les célèbres pommes de terre, ni la rivière Snake (qui serpente à nos côtés pendant des kilomètres et des kilomètres). Il n’y avait guère qu’une seule raison de s’arrêter ici : le plus ancien parc national du monde est à seulement 2 heures de route. Bienvenue à Yellowstone.

Et pourtant. En suivant la Snake, nous longeons des paysages magnifiques. Des forêts, des lacs et des ponts qui nous laissent sans voie. Sur le chemin du retour, le ciel nous offre un coucher de soleil grandiose au-dessus d'Idaho Falls. Aussi rouge que les terres de l’Utah.

WYOMING

FOREVER

WEST

Nous avons loué en ligne une petite Kia Rio pour y aller. Mais arrivés à l’agence … nous avons la surprise d’avoir été surclassés : finalement c’est une Chevrolet Malibu qu’on nous confie. Okay !! Plus prêts pour la conquête de l’Ouest, c’était pas possible !
Nous traversons le parc national du Grand Teton et mettons cap sur le Wyoming pour découvrir Yellowstone. Que vous dire ? Sur environ 9 000 kilomètres carrés on peut y voir les 2/3 des geysers que compte notre planète. C’est spectaculaire : il y en a 200. Et aussi plus de 10 000 sources d’eau chaude. Et aussi de nombreux mammifères. D’ailleurs, nous avons eu la chance de croiser à plusieurs reprises, biches, élans, wapitis, bisons, ours noir et même un grizzly !
Les bactéries, dont je serais bien incapable de vous donner le nom, donnent aux sources des couleurs intenses. Des arcs-en-ciel dans des vasques d’eau chaude ; l’eau passe du bleue maya au pastel et au turquoise : le spectacle est à couper le souffle. Les harmonies sont parfaites. Pendant plusieurs heures nous parcourons, à plus de 2 400 mètres d’altitude, des dizaines de kilomètres sur un supervolcan ! C’est magique.
Notez, cette année, parmi les 3 millions de touristes du parc, il y avait (au moins) deux Ariégeois … !

MONTANA

BIG

SKY

COUNTRY

Retour vers le Pacifique. Le Montana est le 8ème état que nous traversons. Avec seulement 2,39 habitants au kilomètres carré, nous découvrons un territoire quasi désertique, montagneux à l’Ouest et dominé par des plaines à l’Est.
Nous dormons à Butte, une ancienne ville minière qui a donné à chacune de ses rues un nom de minéral. Plutôt conceptuel ! Le lendemain, nous repartons vers l'Ouest de l'État. Entre temps, nous avons traversé l'Intersate 90 (une autoroute qui traverse les États-Unis d'Est en Ouest au Nord de Boston jusqu'à Seattle !) dans les plaines du Montana. Nous avons pu profité de leurs couleurs et de leur ouverture sur grand écran dans le "Pays du Grand Ciel". Un grand ciel qui nous rappelle qu’ici, c’est l’Ouest américain. 

WASHINGTON

EVERGREEN

STATE

Nous avons pris un bus à Missoula (Montana), terminus : Seattle, la plus grande ville du Nord-Ouest américain, nommée la « cité émeraude » en hommage aux nombreuses forêts en périphérie. C’est aussi la patrie de Jimmy Hendrix, de Bill Gates et du groupe Nirvana. Ses habitants sont connus pour boire beaucoup de café ; d’ailleurs c’est ici que Starbucks a vu le jour ! Nous nous baladons au bord de l’eau jusqu’au Pike Street Market, un marché de producteurs qui, depuis 1907, ravi autochtones et touristes ! 

Les bâtiments anciens tutoient des buildings de verre. Le contraste est saisissant !  Nous sommes à seulement 155 kilomètres de la frontière du Canada. Allez. La tentation est bien trop grande pour ne pas faire un saut en Colombie-Britannique. En moins de 2h30 nous sommes « sur le port » de Vancouver ; nous sillonnons la ville … C’est ici que j’ai vu le Pacifique la première fois de ma vie, l’année dernière avec mon amie Juliette. Que de souvenirs !!

OREGON

BEAVER

STATE

Nous voici dans l’Oregon, troisième et dernier état américain que nous traversons et qui a légalisé la marijuana ... Juste pour info ;) 

Nous arrivons à Portland par la route US 26 Sud qui nous longe des paysages plus grandioses les uns que les autres. Nous quittons les routes droites droites qui se perdent dans l’horizon pour en emprunter qui serpentent dans des forêts denses que seul le Pacifique semble pouvoir arrêter.

Là, au coeur d’une Nature magnifique, avec un coucher de soleil à couper le souffle pour témoin, on se sent plus vivants que jamais. 

Mais … notre programme est chargé, il est temps de tracer la route, direction Portland. Eh oui ! Dans moins de 4 jours nous serons assis dans un Boeing 787, un Dreamliner American Airlines qui nous déposera, allez comprendre, en 13 heures (qui font deux jours) à Auckland, Nouvelle-Zélande ! 

Et là, … plongeon dans l’inconnu : une nouvelle vie et une nouvelle aventure commencent …

BREVES

  • Goûter un cidre à la myrtille à Londres

  • Finir notre séjour londonien devant une assiette de fish and chips de compétition.

  • Passer 11h dans un avion. À l’aise !

  • Survoler Los Angeles pendant plus de 20 minutes avant d’arriver au bout.

  • Discuter de la Nouvelle Zélande et d’un futur probable plan de carrière avec un douanier américain.

  • Assister à un tournage en pleine ville avec Adam Sandler à 30 mètres.

  • Conduire toute la nuit pour attraper une correspondance à plus de 400 kilomètres.

  • S’émerveiller de la grandeur et de la beauté du Grand Canyon.

  • Retrouver l’inspiration au Monument Valley.

  • Payer 5$ pour voir l’unique endroit aux USA où 4 Etats se croisent (Four Corners).

  • Revenir là où je suis passée. Retrouver ceux que j’ai laissé.

  • Graver au couteau son nom dans le tronc d’un arbre dans l’Utah.

  • Participer à un BBQ entre voisins dans le Colorado.

  • Conduire un pick-up et acheter un gallon de lait à 3$ à l’épicerie du village.

  • S’essayer au tir dans le Colorado.

  • Imaginer comment serait ma vie ici. Ou là. 

  • Passer 18heures à Las Vegas sans voir la Strip!

  • Manger un repas à plus de 5000 calories au Heart Attack de Las Vegas. Juste pour le fun !

  • Passer des nuits à rallonge dans le bus.

  • Visiter le parc Yellowstone à plus de 2400 mètres d’altitude.

  • Croiser la route de bisons, wapitis, ours, biches et d’un grizzly dans la même journée.

  • Passer 7h dans un Mc Donalds du Montana juste pour avoir un accès wifi et un toit sur la tête.

  • Rallier Vancouver, BC en 2h30 et réaliser que le Canada me manque vraiment.

  • Revoir le Pacifique.

  • Penser à Juliette et aux milliers de kilomètres parcourus ensemble.

  • Découvrir Seattle, les vieux bâtiments en briquettes et les murs de chewing gum !

  • Conduire une Jeep en Californie, une Nissan dans l’Utah, une Chevrolet dans l’Idaho et une Nissan dans le Washington.

  • Manger le meilleur burger de tout les temps au Killer Burger de Portland, Or.

  • Traverser la rivière Columbus entre le Washington et l’Oregon.

  • Dormir dans un motel miteux de Portland. 

  • Passer devant un stade de football US et regarder les jeunes jouer, rien qu’un instant.

  • Retrouver une ariégeoise en Californie. 

  • Et réaliser qu’après un mois de voyage, 17 850 kilomètres sont déjà dernière nous …