GOINGWEST

Le Webzine du Projet52

 

Bulles de savon gelées par les températures extérieures

Tamworth, NH

PLEDGE OF ALLEGIANCE

J'accompagne les enfants à leur premiere journée d'école après les vancances de Noël. 

Il est 8h, c'est une magnifique journée qui se lève ; le vent est glacial dehors !

8h30, chaque enfant est dans sa salle d'étude. Commes toutes les écoles du monde, les mamans se retrouvent dans le hall pour discuter 2 min avant d'entamer leur journée. Soudainement les amplis grésillent. Je décrypte partiellement les paroles qui se font entendre entre les grésillements d'un vieux micro. Je ne prête qu'une attention distraite. Je me dirige vers la sortie quand l'annonce s'arrète. D'un coup, comme un seul homme, les parents présents dans l'établissement, les enseignants, le personnel administratif et les enfants se lèvenet. Chacun met la main droite sur le coeur, fixe son regard sur la Bannière étoilée et, d'une seule voix prononce le "Pledge of Allegiance" (Serment d'allégance au drapeau des Etats-Unis d'Amérique). L'instant est solennel. Emouvant aussi. Magique d'une certaine manière. Surprenant pour la française que je suis !

Nat me prête sa voiture quelques jours ! Ceux qui me connaissent savent à quel point j'aime ça conduire ... ça fait déjà 9 semaines que je n'avais pas touché un volant. Alors vous imaginez sans peine ma joie, mon bonheur !

Un bon blues en fond sonore, une longue ligne droite d'asphalte .. Je tiens mon premier road trip. 

WOLFOBORO SKATING RINK, NH

Dans ma liste des « choses à essayer mais que j’ai de bonnes raisons de ne pas avoir encore faites », outre le saut en parachute et la plongée sous-marine il y avait une activité bien terrestre : le patinage. Checked. Ça y est. C’est fait. Et, pour une première rencontre avec Christa et ses enfants, Liv et Nils et histoire de « briser la glace », je dois dire que c’était bien vu.

 

Une à deux soirées par semaine, la patinoire de Wolfeboro, NH, reçoit les familles de jeunes enfants débutants ou novices .. Comme moi. Avec l'aide de Christa donc, vous me voyez ici en train de faire mes premières pirouettes, salto et triple axel .. dans mes rêves ! 

Les patins sérrés ne sont pas très agréables à porter, il fait un froid de canard, j'ai une peur bleur de tomber à chaque seconde .. mais la sensation de glisse est géniale. J'avais fait du roller petite, mais là, rien à voir. L'expérience fut aussi étrange qu'agréable. 

 

TAMWORTH, NH

Mon hôte, Nat, et moi partons pour une petite balade à travers bois et, à quelques minutes seulement de la maison nous tombons sur ce petit lac gelé par les températures négatives de ces derniers jours. Nat est un aficionados du patinage et il s’empresse de courir sur la glace immédiatement suivi par Willow, le Labrapoodle (croisement labrador-caniche) de la famille.

Je m’approche doucement. Méfiante quand même. Je pose délicatement un pied, puis un autre, avance précautionneusement jusqu’au centre du lac pour immortaliser ce moment.

Sur le chemin du retour, je tombe sur ces étranges arbres … rongés par les castors. Quel travail !!!

Cette année n’est pas une année comme les autres : à vivre ailleurs et autrement, je suis sortie de ma zone de confort déjà plusieurs fois. Tout est tellement différent. Mon Noël ou, devrais-je dire « mes » Noëls ne dérogent pas à la règle car en décembre 2014, j’ai eu l’opportunité de faire deux sapins à plus de mille kilomètres de distance l’un de l’autre. Le premier, chez Jane en Ontario, était « international » car elle a pour habitude de récupérer, dans chacun des pays où elle séjourne, un petit décor. J’ai trouvé cette fleur de lys versaillaise que j’ai fièrement accrochée le plus haut possible ! Mon deuxième sapin se trouve dans le New-Hampshire, chez Christa et Peter, la jolie famille germano-américaine qui m’a gentiment accueillie pour les fêtes. Chez eux, la tradition est de décorer le sapin, en famille, la veille de Noël. Pas n’importe quel sapin d’ailleurs, celui que Christa est allé chercher en forêt et qu’il a ramené jusqu’à leur magnifique maison en bois.

Chez Christa et Peter, il y a plein de traditions, dont la marche familiale de Noël qui se fait le 24 décembre. Et ce n’est, ni la pluie, ni les températures négatives qui nous feront déroger à la règle. Ici, les traditions c’est du sérieux.

J’enfile pull, veste, manteau et bottes et c’est parti pour une balade en forêt.

KING PINE, EAST MADISON, NH

 

Bonnet bleu-marine, lunettes et manteau orange, je repère rapidement Silas 14 ans, qui dévale les pistes de ski de la station familiale de King Pine avec une assurance, une aisance et une technique aboslument remarquables pour la non-skieuse que je suis ! 

ELLACOYA STATE PARK, GILFORD, NH

Christa, Liv, Nils et moi nous promenons sur les berges du lac Winnipisaukee, le plus grand lac de l’Etat du New-Hampshire.

Un vent rude et glacial balaie la plage de sable fin dont Christa me dit qu’elle est bondée l’été.

Le soleil couchant baigne la vaste étendue d’eau d’une couleur orangée alors que Liv écrit mon prénom dans le sable … comme une gravure dans l’éphémère. 

Welcome to the USA • A l’entrée d’une résidence, au bord du lac Winnipesaukee, une rangée interminable de boîtes aux lettres comme on en voit qu’en Amérique.

SCARBOROUGH BEACH, SCARBOROUGH, ME

Nous franchissons, pour la troisième fois depuis que je suis arrivée, la frontière avec l'état du Maine. Cap sur Scarborough, petite ville de 19 000 habitants bordée par l'océan. Ce trajet correspond à un Foix-Fronton, je comprends qu'ici on ne planifie pas vraiment les road-trips comme en France. 

Originaire de l'Arkansas (que vous prononcerez "arkansA" et non "arkansAS"!!!!) Tara m'explique qu'elle a pour habitude de "descendre" deux  fois par an, passer quelques semaines chez sa famille et les 2 500 kilomètres qui séparent les deux états ne sont un problème ni pour les parents, ni pour les enfants. 

Pas évident d'expliquer à cette famille qui fait plus de 10 000 kilomètres rien que pour ce voyage, qu'à 2 500 kilomètres de Toulouse se trouve la Bielorussie. Vous imaginez ça, un Toulouse-Minsk en voiture, 2 fois par an avec 3 enfants, juste pour quelques jours ? 

 Je suis en Amérique : Ici, on voit les choses en GRAND !

TAMWORTH, NH Oui oui, vous voyez bien ! -25°C !

TAMWORTH, NH En hiver, se ballader en forêt c'est aussi marcher sur un lac gelé sans vraiment le savoir. Comme ici. 

 

BEAR NOCH TRAIL, BARTLETT, NH

 

Famille de musher comme on dit ici ou de « meneur de chien » comme on dit là-bas, Christa, Peter et leurs enfants Liv et Nils, partagent leur quotidien avec Lund, Kaillou, Luc, Tullius, Gunnolf, Waya, Lobo et Wolk, huit magnifiques chiens de traineau. 

J’ai eu le privilège de vivre dix jours avec cette famille de musher et la merveilleuse opportunité de vivre une journée complète avec les chiens pour un entraînement hebdomadaire.

 

Je suis épatée par la quantité d’équipements indispensables à l’entraînement de ces huit chiens qui étaient, accrochez-vous bien, les Huskies les plus rapides d’Amérique du Nord en 2013.

 

Naïvement, j’imaginais une luge en bois … ou en plastique et quelques bouts de ficelles. Je me trompais. La luge de Peter est aussi sophistiquée qu’un iPhone : ultra-légère, elle a un GPS, est composée de cordes nouées entre elles et attachées aux harnais des chiens, de freins métalliques énormes qui, lorsqu’ils sont plantés dans la glace sont le seul moyen d’arrêter les chiens, d’un mini-coffre pour provisions. C’est un petit bijou de technologie !

 

Alors que la luge est solidement attelée au truck de Peter, les chiens eux, sont attachés à la luge. J’ai juste le temps de courir dans la neige pour me placer sur un point stratégique du parcours repéré un peu plus tôt.

 

J’entends l’aboiement de la meute. Puis plus rien. La luge vient de partir. L’entraînement commence. J’aperçois les dossards orange (signalant aux chasseurs de ne pas tirer) placés sur le dos des chiens qui s’approchent vite. Je n’ai que quelques secondes pour avoir LA bonne photo. Je mitraille. La meute fonce. Je les suis dans mon objectif. Déjà ils disparaissent en haut de la colline enneigée.

Christa, les enfants et Luc, leur plus vieux chien, devenu trop lent pour courir avec les autres, me rejoignent. Nous n’avons que quelques minutes pour profiter du spectacle de la forêt. Christa jette un oeil sur son portable. SMS de Peter : « De retour dans 15 minutes ».

Nous rebroussons chemin pour rejoindre le truck, sortons huit gamelles que nous remplissons d’eau fraîche.

L’équipe Snowrunner est de retour et Peter a un grand sourire : les chiens ont bien travaillé.

 

C’était une belle journée. 

 

SURPISE !  Ce matin, les jumelles de 10 ans m'apportent le petit dejeuner au lit. Des oeufs tout chauds, du thé, une banane et une pomme coupées en tranches : un dé-lice avant d'affronter la jounée !

13,554 gallons=51,37 litres

$30=26,5€

0,51€/litres d'essence

Bien plus rentable que l'Andorre !

J'ai vécu une des journée les plus froide depuis plusieurs diziane d'années 

à 7h du matin la température ressentie est de -32°C

Pour éviter aux enfants d'attendre le bus scolaire dans le froid, les écoles de la région prennent la décision de commencer leur journée 2h plus tard que l'accoutumée. Surprenant pour la région. La Nouvelle-Angleterre connait chaque année un hiver rude ! Néanmoins, la météo est tellement exceptionnelle que l'information est relayée le lendemain dans les journaux locaux!

Lund, l'un des huit chiens de traineau de Christa & Peter, très intéressé par le délicieux jambon de Noël !

Café Fronstiside à Madison, New Hampshire

 

Une oeuvre d'art qui rechauffe après de longues minutes sous la pluie givrante !

 

Si vous vous demandez ce qu'est une pluie givrante, imaginez une journée de givre sous une pluie d'enfer. Resulat ? Une patinoire !

Anniversaire des jumelles, LA bonne occasion de faire mes premiers cupcakes. 

Tamworth, NH Curieuse des pratiques culinaires de la région et de la famille, je feuillète le livre de cuisine de mon amie Tara et là, surprise ! Je découvre la recette des crèpes que j'avais retranscris 3 ans auparavant, lors de mon premier séjour ici. 

Willow, le chien de la famille, a UNE grande passion : Jouer à la balle. 

La voilà quelques centièmes de secondes après avoir lancé
la balle. 

J'ai pensé que mes longues heures dans les transports en commun pouvaient etre utilisées autrement. J'ai appris à tricoter, en anglais !  Une belle pelotte de laine, des aiguilles circulaires et c'est parti pour mon premier grand projet, un bonnet bien chaud pour affronter l'hiver. Merci Tara :)